La ville nuage

« Ce qui fait la ville moderne, ce n’est alors plus le stock d’habitants mais la densité de cette aléatoire rencontre* et sa diversité. Le flux mobile importe plus que le stock sédentaire. Mais comme il nous manque encore un indicateur pour dire la densité de cette aléatoire rencontre, on continue à hiérarchiser les villes selon leur stock de peuplement. Pourtant, ce n’est pas de la que viennent la vitalité, la créativité et l’art de vivre, mais du grand brassage des diversités. » Jean Viard,Futuribles n354

*Ascher Francois, Les nouveaux Principes de l’Urbanisme, La Tour d’Aigues : éd. de l’Aube, 2008

3 commentaires sur « La ville nuage »

  1. Merci pour votre commentaire. Nous serions très heureux de vous compter parmi nos membres et de vous avoir parmi nous lors de nos prochaines réunions. Vous pouvez utiliser les rubriques Adhésion et/ou Contact dans la colonne de droite du Blog pour nous laisser vos coordonnées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s